Sport en chambre

Doha dans l’oeil (épisode II)

Lire épisode I

Personne n’y croyait dans notre bonne ville de Doha. Décréter que la journée du sport serait un 14 février, le jour de la Saint-Valentin. Celui qui a choisi cette date était soit un gros pervers, soit un gars qui ne s’est jamais pris la tête pour offrir autre chose que des fleurs à celle qui l’aimait. Ou les deux, mais cette hypothèse est d’une telle complexité que je préfère m’en tenir à ma version officielle : ces gens font n’importe quoi.

article_qatar

Au Qatar le sport se résume à deux activités : conduire sa Toyota Land Cruiser aussi vite que les ronds points l’autorisent ou traîner sa savate dans les malls. On l’aura compris, les athlètes ne courent pas les rues. Et ça fait désordre pour un pays qui a signé un gros chèque pour organiser la Coupe du monde de football 2022 et qui aurait probablement récupéré les Jeux Olympiques si des humanistes éclairés ne s’étaient pas étonnés du nombre anormalement élevé d’ouvriers népalais qui s’écrasent du haut des immeubles après avoir improvisé un saut de l’ange – une discipline qui, on le sait, n’est pas homologuée par le CIO. Alors les qataris ont crée l’académie Aspire (le nom liposuccion n’étant pas disponible), une couveuse à jeunes champions où des apprentis sportifs sans doute piquousés comme des poulets de batterie s’entraînent 24 heures sur 24 pour un jour porter haut les couleurs du Qatar.

Et donc un décideur haut placé qui devait s’ennuyer beaucoup se dit un jour : « si je faisais une belle connerie ? Un truc tellement gros que tout le monde en parlera, comme instaurer la journée du sport le jour de la Saint-Valentin ». La stupeur puis l’espoir gagnèrent rapidement les expatriés. Le Qatar admet-il donc qu’une bonne partie de baise peut aider à brûler les calories ? La voilà donc la stratégie du pays pour endiguer l’obésité galopante. C’est plus convaincant que les appareils de musculation qu’ils ont essaimés le long de la corniche de Doha et qui ridiculisent la jeunesse du pays engoncée dans des joggings qui les compressent et les font ressembler à des salamis.

Espérons que nos amis qataris ne deviennent pas trop zélés et que la fièvre du fitness ne les emporte pas. Car il est là le vrai risque, perdre la seule médaille d’or qu’ils avaient gagnée en 2012, devant les USA s’il vous plaît, celle du plus grand nombre de kilos par habitant.

Fatima Yalla

Publicités

Une réflexion sur “Sport en chambre

  1. Pingback: Que l’asiatique astique ! | Profondeur de champs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s