Playlist PdC #6 : HEARTBEAT (DEMENT3D)

L’excellent site de critique musicale Silent weapons for Quiet Wars (a.k.a SWQW) constatait en janvier dernier la mutation récente de la création musicale techno en France : « pléthore d’excellentes petites structures tricolores commencent enfin à exploser au grand jour, je pense notamment aux lyonnais de Dawn Records ou aux parisiens de Dement3d« .
Après avoir accueilli Dawn Records il y a deux semaines, ce sont les seconds que nous avons le plaisir de recevoir pour cette sixième playlist, en la personne de Julien Haguenauer. Il est à la fois co-créateur et A&R du label Dement3d, et musicien connu en tant que Heartbeat. Sa sélection reflète un réel travail de prospection musicale et une vision personnelle et intime de la musique : une invitation à un voyage sonore riche et iconoclaste :

1/ Cabaret Voltaire : Eastern Mantra

On commence avec morceau très spécial de Cabaret Voltaire qu’il m’est arrivé plusieurs fois de jouer en début de set. J’espère qu’il évoquera quelques souvenirs à certains. Aussi, je ne peux qu’encourager tout amateur de musique électronique à s’intéresser autant que possible aux mantras et au Cabaret Voltaire / à Cabaret Voltaire !

2/ Ligovskoï : Jericho

Ce morceau fait partie du projet « Outland » initié par le label Silicate, un album et live A/V avec divers artistes se relayant pour habiter la bande-son du film (édité pour l’occasion – et débarrassé de ses dialogues évidemment) « Outland » de Peter Hyams. A voir et écouter absolument.

Ligovskoï sont en train de boucler un mini-album / EP pour DEMENT3D.

3/ Pink Industry : Pain Of Pride

Un de mes groupes favoris de post-punk, la rencontre de Jayne Casey et Ambrose Reynolds – plus connus pour d’autres groupes que j’aime nettement moins… C’est un morceau « fétiche » pour moi, je ne me lasse pas de son atmosphère à la fois neurasthénique et érotique. Et puis, là encore, c’est un souvenir, du tout début de la soirée « Recurrences 41 » – un one-shot dans un lieu incroyable qui a marqué les esprits et mon été 2011.

4/ Silent Servant : Invocation Of Lust

Ce morceau de Silent Servant fait partie de son premier album sorti il y a quelques mois sur le label plutôt orienté « noise » : Hospital Productions. Un très bel album qui navigue entre techno, post-punk/synth et ambient/noise, avec cette alchimie dont lui seul a le secret. Il a remixé pour nous Major Axis, un morceau de Polar Inertia. Le remix sera notre prochaine sortie.

5/ dscrd : The Dawn (Polar Inertia Remix)

Quand on s’occupe de son label avec une conviction inébranlable, on mêle tout naturellement l’actualité et la passion.  Alors voilà, ce remix, c’est la toute dernière sortie de notre label… et le fruit de l’histoire d’amour (incestueuse ?) entre dscrd et Polar Inertia. Enjoy !

6/ Abdulla Rashim : Weldiya 3

Même si beaucoup croient l’avoir « démasqué » sous prétexte qu’ils l’ont vu ou rencontré, je reste – pour ce qui me concerne – convaincu que « le mystère Abdulla Rashim reste entier…

Ah si – quand même – je lâche une info à nouveau. Oui je sais, je sais… d’accord je mettrai un truc de collectionneur au prochain morceau. Donc. Abdulla. Lui aussi nous a gratifiés d’un remix de Polar Inertia – Black Sun – prochaine sortie, avec donc les remixs de Silent Servant et Francois X

7/ Edward Larry Gordon : All Pervading

1978. New York – Washington Square Park. Un type joue de la musique méditative avec une cithare africaine et quelques effets. Le hasard fait que Brian Eno passe par là. Non ce n’est pas lui qui a produit ce que vous écoutez, car ce premier disque d’Edward Larry Gordon Celestial Vibration était à ce moment là déjà sorti. Mais l’anecdote avec Brian Eno est en réalité le « pourquoi du comment » de l’album Ambient 3 : Day Of Radiance.

8/ Ben Frost & Daniel Bjarnason : Cruel Miracles

J’ai redécouvert Ben Frost en le voyant jouer live au Berghain l’année dernière au CTM Festival. Il était à la contrebasse, et accompagné d’un groupe, c’était franchement génial. Depuis j’ai cédé au buzz qu’avait fait l’album Solaris. Même si c’est parfois un peu trop cinématographique à mon goût, c’est l’une de mes sources d’inspiration pour le maxi que je prépare pour Dawn Records, basé sur des enregistrements au piano.

9/ dscrd : Closure

Les dscrd c’est la grande classe. Ce morceau a avant tout de l’attitude et du caractère à revendre, c’est tout ce que j’aime dans la musique. Closure est extrait du maxi qu’ils ont sorti sur le label Stroboscopic Artefacts, et très franchement, ce morceau me donnerait presque envie de les voir faire un jour une collab’ avec un groupe de hip hop ambiance Outkast.

10/ Rioki Ikeda : data.vortex

J’ai découvert l’album dataplex de « Senseï Ikeda » grâce à Voiski lors d’un voyage en voiture Paris-Berlin, où nous avons eu l’idée de monter notre projet « hbtvsk » : un live techno improvisé sur machines accompagné d’un set de musiques expérimentales, B.O de films, ambient, psyché, et même de musique classique. Donc ce morceau, lui aussi, devrait rappeler quelques souvenirs à certains.

Retrouvez HEARTBEAT et DEMENT3D sur Facebook.

Arthur Godard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s