Huanfa Cheng, la consommation des rêves

Regards photographiques (épisode III)

Lire épisode II

Huanfa Cheng est un jeune photographe chinois. Après avoir étudié la communication (et particulièrement, le numérique), il va commencer en septembre des études de photographie aux Beaux Arts de Paris. Dans cette série, il nous présente ici le quotidien des vendeurs de la ville de Shenzhen, saisis dans la vacuité de leur existence. L’espoir qui les tient leur permet de rester des heures dans ces boutiques mal éclairées, dans l’attente d’un client, ou du miracle qui les tirera hors de leur petit réduit. 

IMG_8311 _o

Les vendeurs de Shenzhen

Shenzhen est une grand ville près de Hongkong. Auparavant un petit village,  elle se développe très vite du fait des politiques de réforme et d’ouverture, de nombreux ruraux y arrivent, à la recherche d’opportunités de travail, pour gagner de l’argent ou pour réaliser leurs rêves. J’ai trouvé un stage à Shenzhen pendent 6 mois, je me sentais fatigué et déraciné là-bas. Un jour que je me promenais dans les rues commerçantes, j’ai vu ces boutiques minuscules. Il y en a énormément, qui se ressemblent toutes. Une grande partie des vendeurs sont des migrants, leurs produits sont peu chers et sans intérêt, leur boutique peut être remplacée à tout moment. A Shenzhen, si on a de l’argent, on peut être fier d’en avoir, si on n’en a pas, on peut être fier de la perspective d’en avoir, mais on ne reste jamais pour toujours, il ne s’agit que de faire de l’argent. Alors, ces migrants attendent un miracle, qui les rendra riches, seuls dans leur boutique.

IMG_8320 _oIMG_8324 _oIMG_8330_o

A l’arrière plan, de nombreux produits similaires, de mauvaise qualité, à faible coût, comme souvent en Chine, et particulièrement à Shenzhen. C’est une situation assez commune à l’économie chinoise en général : une population extrêmement nombreuse, avec un niveau de vie bas, qui représente une demande de marché très forte à laquelle on répond par de très nombreux produits de basse qualité. Le gouvernement commence à mettre en place des mesures pour que la qualité soit meilleure, et pour tendre ainsi vers une économie semblable à celle des pays développés. Ce sera donc de plus en plus difficile pour les migrants, vendeurs, dans le futur, de survivre.

IMG_8339 _oIMG_8359 _oIMG_9463_oIMG_9478 _oIMG_9483 _o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s