Playlist PdC #32 : Electric Electric

Le vinyle de Discipline est posé sur la platine depuis une bonne minute mais le diamant, omniscient décodeur de ces stries régulières, n’ose pas encore embrasser le moindre microsillon. Puis, vient le tant attendu accouplement. Des mélodies braillardes et infinies se perdent dans une rythmique fracassante, le tout sur fond de synthés agressifs : Electric Electric, où l’étonnante priapée rassemblant Battles, Deerhoof et Sonic Youth, est un rouleau compresseur épileptique réconciliant math-rock et incursions électroniques syncopées.

Et à invité exceptionnel, mesure exceptionnelle : ce n’est pas 10, comme le veut la tradition, mais 11 morceaux que les trois strasbourgeois ont pu choisir pour cette playlist PdC #32. A vos casques.

 

 1/ Rashad Becker – Dances I

Le mec qui fait le mastering des albums sortis chez les labels PAN et Mego, spécialiste de la gravure vinyle, autrement dit les meilleures oreilles du moment, sort un disque qui à haut volume m’a rendu fou. Proche des avant-gardes de l’électronique, sa musique m’évoque un voyage futuriste et exotique, un monde intérieur inexploré.

2/ Lee Gamble – Coma Skank (Binocconverge Mix)

Voici un artiste que j’ai beaucoup écouté ces derniers temps. La combinaison parfaite entre culture rave et expérimentation acousmatique. Mystérieux et profond, ce morceau retient mon attention et impose une tension sous-jacente très forte.

3/ Nina Simone – God, God, God

Nico et Nina Simone sont mes chanteuses préférées. J’ai découvert ce morceau issu du Live at Ronnie Scotts il y a peu. Longue plainte répétitive avec une furieuse relance batterie au milieu. Superbe

4/ The Siege Of Troy – Days Without Tears

Un des meilleurs track dancefloor pour zombie que j’ai écouté ces derniers mois.

5/ Scott Walker – Clara

Je fais partie de ceux qui sont absolument fascinés par ce gars. Ce morceau est un exemple d’architecture habitée et tendue. Seul contre tous.

6/ Sensate Focus vs Heatsick  – x

Avec Sensate Focus, Mark Fell fait une espèce de house aux rythmiques garage avec un sens du design sonore très poussé. Ce morceau, comme les autres, marche à fond sur les faux-semblants “vitesse- ralenti”. La deuxième partie, avec cette nappe granuleuse et inquiétante, est fascinante.

7/ Georges Issakidis – Karezza

Lorsque la techno s’inspire d’expériences chamaniques ! Déja un classique.

 8/ Coil  – Cold Cell 

Ce morceau ne quitte plus mon esprit depuis que je l’ai découvert il y a quelques années.

9/ Huerco S – Ragtime U.S.A (Warning)

Je crois que j’aime beaucoup l’album de ce jeune américain. Cette techno de salon, vaporeuse et mélancolique me va à toute heure de la journée. Addictif comme le dernier Actress.

 10/ William Onyeabor – Good Name

Cette année le mystérieux nigérian va être réédité par le label de David Byrne, Luaka Bop. L’industrie de la nostalgie a parfois du bon. Good Name est une tuerie de proto-funk DiY à rallonge.

 11/ Luc Ferrari –  Petites symphonie intuitives pour un paysage de printemps

Un des pionniers de la musique concrète reproduit en « sons » le souvenir visuel du Causse Méjean en Lozère. Un espace, un paysage, l’isolement, une vision.

Retrouvez Electric Electric sur Facebook.

Recueilli par Paul Grunelius

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s